Ajustement d’occlusion

Ajustement d’occlusion

Douleur aux dents

Tel que mentionné, la douleur ressentie aux dents peut être causée par différents facteurs et la majorité ne sont pas aussi facile à identifier qu’une carie. L’une de ces sources de douleur est liée au point de contact des dents, notamment suite à une obturation.
Chacune de vos dents de votre maxillaire supérieur vient compléter son vis-à-vis de la mandibule, tout comme un engrenage, afin de permettre de mâcher, broyer, etc. Si le contact n’est pas parfaitement ajusté, la pression exercée peut ne pas être répartie adéquatement.

Chacune de vos dents de votre maxillaire supérieur vient compléter son vis-à-vis de la mandibule, tout comme un engrenage, afin de permettre de mâcher, broyer, etc. Si le contact n’est pas parfaitement ajusté, la pression exercée peut ne pas être répartie adéquatement.

Examinons ensemble la situation suivante :

 

Vous vous êtes présenté chez votre dentiste et suite à l’examen de celui-ci, il vous diagnostic une carie naissante sur l’une de vos molaires. En accord avec ses recommandations, vous décidez de faire réparer cette dent qui ne vous a pas causé de douleur jusqu’à présent.

Le jour du rendez-vous, votre dentiste vous administre une anesthésie locale et prépare minutieusement la cavité. Très professionnel, il procède à l’obturation de cette dent et une fois le matériau bien inséré, il vous demande de mordre sur un petit bout de papier bleu maintenu par une pince ou en forme de fer à cheval. Ce petit instrument a pour fonction d’identifier visiblement les points de contact de vos dents et ceux-ci sont cruciaux pour un bon équilibre de votre santé buccodentaire. La précision est de mise puisque l’ajustement de cette occlusion peut se comparer à la finesse d’un cheveu.

Donc votre dentiste observe, meule légèrement le matériau de restauration utilisé et vous demande de claquer vos dents ensemble afin de voir si vous ressentez un inconfort. En étant anesthésié, il vous est difficile d’identifier clairement si la nouvelle hauteur de votre dent vous semble conforme et  vous acquiesciez.

Symptômes :

De retour à la maison, vous mettez sur le compte de l’anesthésie le fait que vous vous êtes mordu la langue à deux reprises. Les jours suivants, vous avez l’impression de maintenir une pression plus grande dans la région de la dent restaurée et une douleur irradiante commence à s’installée à ce niveau.

Vous vous questionnez et vous commencez à croire que la restauration était plus importante qu’annoncée. Ce qu’il faut comprendre, c’est que la pression exercée sur les ligaments entourant une dent lors des efforts de mastication peut représenter plusieurs kilos par centimètre carré. Ainsi, une dent qui est soudainement soumise à une pression déséquilibré compensera par son système de « suspension » le tissu ligamentaire dans lequel repose la dent (entre la dent et l’os).

Ce tissu appelé le desmodonte,  est composé d’une multitude de terminaisons nerveuses et, à force d’être sollicité, peut rapidement  traduire le signal reçu en créant une réaction de protection : une inflammation de la chambre pulpaire et causera de vives douleurs.


Sur un rendez-vous de très courte durée, le dentiste pourra vous soulager presqu’instantanément par le polissage précis des points de contact e surocclusion. Aucune anesthésie n’est nécessaire.

 

Voilà pourquoi il ne faut pas hésiter à contacter notre dentiste si une douleur ou un inconfort apparaît suite à une restauration. Donnez des précisions au téléphone, surtout si vous pouvez identifier cet inconfort :

« J’ai l’impression que ma dent réparée est plus haute »

« Je me mords très souvent la langue ou les joues depuis la restauration »

« Dès que je mets un peu de pression sur ma dent, je ressent une douleur importante »

Si le traitement en restauration date de peu de temps, l’ajustement de cette occlusion devrait être compris dans les frais du traitement. Une raison de plus pour ne pas tarder lorsque vous ressentez cet inconfort.

Par contre, il ne faut pas confondre avec une douleur diffuse suite à une obturation importante (qui sera consigné à votre dossier) car si la dent est très atteinte par la carie ou trop près de la chambre pulpaire, elle peut réagir en défense contre l’intrusion. Votre dent doit s’acclimater aux changements. Ce faisant, la douleur devrait diminuer progressivement.

En communiquant avec le personnel de votre clinique, ils pourront  en consultant votre dossier, avoir une idée plus précise du type de réaction et vous convoquer en rendez-vous à la clinique afin de vous soulager s’il y a lieu.