Finances et assurance orthodontique

Finances et assurance orthodontique

Coût du traitement d’orthodontie et options de paiement

Le coût d’un traitement d’orthodontie dépend de plusieurs facteurs dont les principaux sont :

  • La complexité du cas;
  • L’âge du patient;
  • La durée de traitement anticipée;
  • Le type d’appareils utilisés pour faire les corrections; “broches” (appareils multi-bagues), technique linguale, Invisalign, appareils amovibles, etc.;
  • Ce qui sera corrigé; malocclusion importante, problème simple, une seule arcade, le devant seulement, quelques dents à redresser, un espace à fermer, etc. (plan de traitement)?
  • Les attentes et désirs du patient (objectifs du traitement).

D’autres facteurs qui peuvent influencer la durée et le coût d’un traitement

  • La nature du traitement (plan de traitement); est-ce un traitement complet ou limité (compromis). Est-ce que les corrections sont faites sur toute la dentition, une seule arcade ou quelques dents seulement. (À noter qu’il est souvent impossible de traiter une seule arcade sans aussi corriger la dentition de l’arcade opposée).
  • Les objectifs de traitement; même si des appareils orthodontiques sont utilisés :
    • Est-ce que toutes les corrections possibles seront faites?
    • Quelles sont les désirs et attentes du patient?

Cela influence l’appareillage nécessaire, la durée du traitement et indirectement les coûts. Les objectifs de traitement sont déterminés par l’orthodontiste et le patient (ou ses parents).

 

  • Une chirurgie orthognathique fait-elle partie du plan de traitement?

 

  • Les exigences du patient; une personne qui ne désire pas utiliser ou porter certains types d’appareils peut devoir accepter un certain compromis et cela peut affecter la durée du traitement.

 

  • Dans les cas complexes interdisciplinaires où plusieurs praticiens et spécialistes dentaires peuvent être impliqués dans le plan de traitement, les demandes du dentistes et spécialistes peuvent influencer le plan de traitement orthodontique sa durée et son coût. Par exemple, en présence d’espaces importants, on peut choisir de les ouvrir pour planifier la pose d’implants dentaires ou de les fermer pour éviter le besoin d’un remplacement prothétique après l’orthodontie.

 

  • Matériel diagnostique ; est-ce que du matériel diagnostique complet doit-être pris, faut-il des tests, imageries spéciales, etc.

 

Dès votre première visite de consultation, vous aurez une évaluation du coût du traitement et pourrez en discuter avec nous. Le coût vous sera confirmé et mis par écrit avant le début du traitement. Il nous fera plaisir de réviser avec vous les diverses options de financement et paiement que nous offrons afin d’accommoder votre budget. Pour prendre un rendez-vous de consultation.

LA question… combien coûte un traitement d’orthodontie ?!

Nous répondons que si,  de votre côté, vous pouvez répondre aux questions suivantes, nous pourrons aussi vous donner des coûts précis… de façon théorique!

  • Combien coûte une paire de soulier?
  • Combien coûte une automobile?
  • Combien coûte une maison?

Le coût des appareils

On nous demande souvent, “combien coûtent les broches” ou  “combien coûte un appareil en particulier?”. Il faut réaliser que le coût comme tel des appareils ne représente qu’une partie du coût du traitement et des services orthodontiques. La proportion que représente ce coût peut varier beaucoup selon le type de traitement.

  • Certains appareils ont des coûts de fabrication en laboratoire commercial très élevés (iBraces, Invisalign, certains appareils fonctionnels, les appareils pour l’apnée du sommeil) et représentent une proportion plus importante des honoraires orthodontiques tandis que d’autres appareils plus “standards” peuvent représenter des coûts moins importants.
  • Certains types de malocclusion nécessitent des appareils particuliers pendant un traitement (plaque articulaire, plan articulé, mini-vis d’ancrage, écran oral, etc.) et nécessiteront des protocoles et appareils de rétention particuliers, ce qui influence le “coût des appareils” utilisés pendant un traitement.
  • Les appareils ne représentant donc qu’une partie des honoraires d’un traitement d’orthodontie, les autre frais sont reliés aux différents services et expertises reliés au traitement ce qui peut aussi varier selon les types de cas.
  • Les praticiens dentaire ne “vendent” pas des “broches”, couronnes et ponts, prothèses, appareils dentaires etc. mais offrent plutôt des traitements et services qui vont bien au delà des matériaux nécessaires pour les prodiguer.

Modalité de paiements

  • Nous offrons des modalités de paiement flexibles pour vous permettre de répartir le coût du traitement et vous aider à respecter vos contraintes budgétaires.
  • Nous établirons avec vous un plan budgétaire pour échelonner vos paiements sur la durée du traitement ou même sur une période plus longue. Ainsi, les honoraires d’un traitement majeur pourraient être répartis sur, par exemple, une période de 30 mois, même si la durée du traitement estimée serait de 20 à 24 mois.
  • De plus, plusieurs assurances offrent une couverture partielle des frais d’orthodontie et les honoraires orthodontiques peuvent être déductibles à titre de frais médicaux. Il est donc avantageux de faire une bonne planification fiscale qui pourrait vous permettre un remboursement significatif des honoraires orthodontiques (voir sections suivantes pour plus de détails).

Consultation orthodontique

À noter qu’il est essentiel de rencontrer et d’examiner cliniquement toute personne désirant connaître les éléments suivants concernant un traitement d’orthodontie :

  • le coût et la durée du traitement,
  • le plan de traitement précis et les alternatives s’il y en a (s’agit-il d’un traitement préliminaire, complet, partiel, un compromis, etc.),
  • la sorte d’appareils pouvant être utilisés pour corriger sa malocclusion,
  • et tout autre élément spécifique à un cas particulier (potentiel de croissance, besoin d’intervention par d’autres spécialistes, problèmes parodontaux, dents manquantes, etc.).

Demande d’évaluation de coûts ou d’honoraires

  • Nous avons fréquemment des demandes d’évaluation des coûts ou d’honoraires pour divers traitements orthodontiques par courriel, par notre site Internet ou par téléphone.
  • Nous ne pouvons pas donner d’évaluations par courriel ou par téléphone sans avoir examiné le patient cliniquement pour les raisons décrites précédemment et parce que trop de variables peuvent influencer ces coûts.

Couverture d’assurance pour l’orthodontie

  • L’assurance pour les soins orthodontiques est souvent une indemnité distincte à l’intérieur d’un contrat d’assurance dentaire.
  • Si vous avez un plan d’assurance dentaire, vous devez vérifier auprès de votre assureur si des indemnités sont payables pour l’orthodontie et quelles personnes sont admissibles.
  • Les enfants (personnes à charge) sont souvent couverts jusqu’à un certain âge mais les adultes peuvent aussi être couverts.
  • Les indemnités couvrent habituellement une portion des honoraires et comportent, la plupart du temps, une allocation maximale.
  • Souvenez-vous que la couverture d’assurance est déterminée par la compagnie d’assurance et non par le praticien.

À noter qu’au Québec, les soins orthodontiques ne ont pas couverts par l’assurance maladie de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ). Pour connaître les services dentaires qui sont couverts par la RAMQ.

Détermination des indemnités

Afin de déterminer les indemnités auxquelles vous avez droit, vous devez appeler votre compagnie d’assurance ou parler à l’administrateur de votre plan d’assurance où vous travaillez et lui poser les questions suivantes :

  • Votre plan couvre-t-il les traitements d’orthodontie (traitements préliminaires, supervision, corrections majeures (broches), etc. )?
  • Qui est admissible (enfants, adultes, vous-même)?
  • À quelles indemnités avez-vous droit (quel pourcentage)?
  • Y a-t-il des limites à cette couverture (âge, montant maximal couvert, etc.)?
  • Note : Lorsque vous parlez à un représentant de la compagnie d’assurance, assurez-vous de noter son nom et ses coordonnées. Ceci peut faciliter les communications futures avec votre assureur.
  • Si vous êtes assurés pour l’orthodontie, il nous fera plaisir de compléter pour vous les formulaires nécessaires et vous indiquer la marche à suivre pour faire les réclamations auprès de votre assureur.
  • Vous devez prendre une entente financière avec notre bureau.
  • Vous devrez par la suite soumettre à votre assureur un Formulaire des spécialistes en orthodontie tel qu’approuvé par l’Association canadienne des orthodontistes que nous complèterons pour vous. Il n’est pas nécessaire de compléter ce formulaire pour vous faire confirmer par l’assureur que vous avez droit à des indemnités mais vous en aurez besoin pour vous faire rembourser si vous y avez droit.
  • Vous devrez faire parvenir, le plus tôt possible, ce formulaire à votre compagnie d’assurance.
  • Votre assureur vous informera directement, par écrit, du montant et des indemnités auxquelles vous avez droit.
  • Lorsque vous ferez un paiement, nous vous remettrons un reçu que vous joindrez à un de vos formulaires de réclamation dentaire (à être complété par l’assuré lui-même). Vous soumettrez le tout à votre assureur qui vous remboursera directement.
  • Si vous n’avez aucune nouvelle après 2-3 semaines, nous vous recommandons d’appeler votre assureur.

Coordination des indemnités

  • Si deux souscripteurs d’assurance ont chacun une assurance couvrant une même personne, le souscripteur dont la date de naissance est le plus tôt dans l’année (ex. : janvier vs juillet) est considéré comme étant le premier ou principal souscripteur.
  • Le souscripteur principal ainsi déterminé doit expédier les formulaires dont il a été question plus haut à son assureur.
  • Par la suite, la réponse du premier assureur est soumise au deuxième assureur pour une décision.

Vous trouverez plus de détails sur l’assurance pour traitement d’orthodontie et le processus de soumission de réclamation aux assureurs sur le site de l’Association canadienne des orthodontistes.

Formulaire de réclamation de services orthodontiques auprès de votre assureur

  • Il nous fera plaisir de compléter pour vous un “Formulaire d’informations générales des spécialistes en orthodontie” (soumission de réclamation) qui est le document approuvé par l’Association canadienne des orthodontistes et que doivent utiliser les orthodontiste canadiens pour que leurs clients soumettent une demande de remboursement à leur assureur. Ce formulaire contient une description du problème d’orthodontie (malocclusion) et les arrangements financiers qui ont été pris avec vous (modalités de paiements).

Mon assureur demande un “rapport” afin de me dire si je suis “couvert”.

  • Votre assureur doit pouvoir vous dire si votre plan d’assurance collective couvre les soins orthodontiques pour vous ou les personnes à votre charge simplement en lui demandant.
  • La production d’un rapport (soumission de réclamation)  n’est pas nécessaire pour que vous obteniez une réponse de votre assureur. Cependant, un tel “rapport” sera nécessaire pour obtenir le remboursement des honoraires orthodontiques auxquels vous avez droit.

Rappelez-vous que :

  • Les compagnies d’assurance ne payent pas directement le praticien. Les paiements sont faits aux bénéficiaires (patients);
  • Il n’est pas nécessaire que le praticien complète un Formulaire de réclamation dentaire puisqu’il n’y a pas de codes de procédures dentaires requis pour les soins orthodontiques assurés.
  • Un seul Formulaire des spécialistes en orthodontie est nécessaire pour déterminer les indemnités.
  • Une fois les indemnités reconnues et approuvées, aucun autre formulaire d’assurance n’est requis du bureau de votre praticien.

Crédit d’impôt pour frais médicaux

Au Québec, si vous avez payé un montant pour des frais médicaux excédant 3% de votre revenu net et, s’il y a lieu, de celui de votre conjoint, vous pouvez avoir droit à un crédit d’impôt non remboursable si vous remplissez certaines conditions déterminées par Revenu Québec. Pour en savoir plus, consultez le site de Revenu Québec dont voici quelques liens utiles :

  • Pour connaître les frais médicaux les plus courants qui donnent droit à un crédit d’impôt.
  • Vous pouvez aussi télécharger un document dressant la liste des frais médicaux donnant droit à un crédit d’impôt.
  • Pour en savoir plus sur les crédits d’impôt remboursables pour frais médicaux au Québec
  • Pour obtenir un dépliant publié par l’Association des chirurgiens dentistes du Québec (ACDQ) sur les crédits d’impôt pour frais médicaux avec d’excellents exemples s’appliquant à la dentisterie, communiquez avec nous. L’ACDQ refuse que ce dépliant soit disponible en ligne pour téléchargement. Si vous désirez obtenir une copie communiquez avec nous.

Au Canada, il existe aussi un crédit d’impôt non remboursable pour frais médicaux.